Aujourd’hui j’ai compilé pour vous une liste des bénéfices majeurs que vous pourrez rencontrer si vous adoptez comme moi une alimentation crudi-végétalienne hypolipidique. (« Hypolipidique », ça veut dire « dont le nombre de calories provenant des matières grasses est très limité par rapport aux régimes alimentaires standards ».)

- Digestion rapide et facile (absence de flatulences et ballonnements, pas de mauvaise haleine, absence de glaire, selles parfaites, élimination rapide et efficace)

- Affinement des sens du goût, de l’odorat et de la vue

- Immense clarté d’esprit et efficacité mentale accrue

- Amélioration mesurable des capacités physiques (récupération plus rapide, respiration plus facile, diminution du pouls, augmentation de l’endurance, de la force musculaire et de la flexibilité)

- Propreté sur tous les plans (absence d’odeur corporelle, pas de mauvaise odeur de la transpiration, des urines et les selles, plus besoin de shampooing ou de savon pour le corps, peau plus douce et non-grasse, teint éclatant, éclaircissement des pupilles et des sclérotiques, cheveux soyeux non-gras et sans pellicules, plus besoin de savon à vaisselle, plus de génération de déchets non-compostables)

- Humeur constante, état émotionnel positif et sérénité permanente

- Sentiment d’être plus vivant et d’exister pleinement, de faire un avec la nature, de prendre soin de la Terre, d’être vrai et fidèle à soi-même, sensibilité et ouverture d’esprit accrues, moins de jugement pour les autres

- Diminution de la sensibilité au soleil (plus de coups de soleils même sans crème solaire)

- Augmentation de l’estime de soi, disparition des comportements auto-destructeurs ainsi que de toutes tentations (toxicomanie, envie, luxure, etc.)

- Augmentation de la biophilie (amour pour la nature) et rapprochement avec les plantes et les animaux

- Amélioration globale de la santé (plus de maladie et de grippe, absence de frilosité, hydratation parfaite, poids et taux de graisse idéaux, composition parfaite du sang, sommeil réparateur et profond, grande énergie)

- Guérisons de maladies chroniques et problèmes de santé récurrents, parmi lesquels: l’asthme, le rhume, les sinusites, la toux, l’acné, l’eczéma, la rosacée, le psoriasis et autres problèmes de peau, les allergies de toutes sortes (même celles qui ne sont pas à priori liées à l’alimentation), la fatigue chronique, les douleurs et maladies articulaires, l’hypertension, le diabète, l’hypoglycémie, la dépression, la maladie d’Alzheimer, l’insomnie, la candidose, le déséquilibre hormonal, l’hyperthyroïdie, le syndrome prémenstruel et la dysménorrhée, la constipation et les hémorroïdes, le syndrome du côlon irritable, les aphtes et ulcères buccaux, les migraines et maux de tête, etc.

Voila! Si avec ça vous n’êtes pas encore convaincus, n’hésitez pas à me contacter, et je me ferai un grand plaisir de répondre à vos questions dès que je le pourrai!

10 Réponses à “Bénéfices de l’Alimentation Crudivore Végétalienne Hypolipidique”

  1. Papi Dit:

    Merci Michel pour cet intéressant témoignage !
    Est-ce qu’il y a aussi des inconvénients à pratiquer cette hygiène de vie ? Par rapport à la société ? Travail ? Vie de couple ? Enfants ?
    J’ai remarqué que la société Australienne est très tolérante et que tes collègues de travail « acceptent » ton mode d’alimentation mais cela ne devait pas être évident pour eux au départ ?
    Est-ce que tu es arrivé à convaincre d’autres personnes à faire comme toi ?
    Les habitudes alimentaires sont très difficiles à changer tout en sachant que les fruits et légumes sont bons à la santé.
    Encore faut-il avoir des fruits et des légumes frais toute l’année… ce qui n’est pas facile en France (surtout en hiver) et, bien sûr, « bio » en plus.
    En tous les cas je respecte tes choix alimentaires, « mais l’HOMME ne vit pas seulement de pain » (fruits et légumes)… il faut également « nourrir » l’Esprit pour être pleinement heureux ! Mais bon ça tu le savais déjà !

  2. michel Dit:

    Merci papi!

    Oui, il y a des inconvénients: le fait d’être si différent de la normalité n’est pas toujours facile à gérer, malgré la grande tolérance de la plupart des gens que je fréquente, à mon travail et ailleurs.

    Tu as bien raison de penser aux autres, et pas à moi, car il n’est pas tout de savoir gérer sa différence: il faut aussi la vivre de manière à ne pas la rendre provocante pour les autres. Je n’ai pas l’objectif de convertir les autres vers ce mode d’alimentation, car c’est bien trop difficile – je voudrais juste le vivre pleinement, le démontrer, et attendre les questions.

    Oui, les habitudes alimentaires sont extrêmement compliquées à changer, car il y a de par notre éducation un attachement émotionnel très fort envers la nourriture. J’ai moi-même encore beaucoup à évoluer de ce coté-là!

    Pour ce qui est de la vie de couple, je pense que c’est différent pour chaque couple… Chez nous tu sais que c’est facile car même si nous ne sommes pas tous au même point nous allons tous dans la même direction.

    Tu as également raison de penser au besoin d’avoir un apport constant de fruits et légumes frais au cours de l’année, et de la difficulté que cela peut représenter en France. Mais ce n’est pas impossible – j’ai pas mal de connaissances en France qui pratiquent ce type d’alimentation « frugivore ».

    Un autre aspect à considérer est le fait que cette reconnexion avec la nature et avec la terre qui s’opère de façon innée lorsque l’on mange aussi simplement conduit forcément à reconsidérer tout un tas de choses, et à faire des choix de vie.

    Ah, et il y a aussi une grande reconnexion avec le monde spirituel, donc on fait d’une pierre deux coups: en simplifiant notre alimentation l’esprit devient plus libre et on s’ouvre à la nourriture spirituelle qui est omniprésente, à tout moment, où que l’on soit.

  3. Sabrina Dit:

    Mille fois d’accord avec ce test, il y a juste l’effet du shampooing que je n’ai pas testé à ce jour.
    Malgré une pratique sportive, aucune odeur, une vivacité d’esprit, je le vois au quotidien quand mes collègues sur les bancs de la fac passent des heures et des heures interminables sur leur cours.

    Comme tu le dis si bien cette alimentation est d’une grande aide pour nous aider à réfléchir sur nous-mêmes et accéder à une certaine spiritualité (qu’on emploie ou non le mot Dieu)

    Papi je suis frugivore en France, et dans une région pas des plus ensoleillées puisque je vis dans l’ouest, et je n’ai jamais eu aucun problème d’approvisionnement, et je mange local sauf pour les bananes.
    Pour ce qui est du côté social, pour moi comme pour Michel cela a très bien été accepté.
    Et je n’ai pas du tout dans l’optique de convertir les gens autour de moi, car dans ma tête le respect de l’autre est important donc vouloir le convertir à tout va c’est obligatoirement le frustrer, par contre je réponds avec plaisir quand on me pose des questions sur mon mode de vie.

  4. michel Dit:

    Merci pour ton commentaire Sabrina – j’attendais que tu te pointes pour donner un exemple de frugivorisme vécu en France et même pendant les hivers rigoureux. C’est donc tout à fait possible, et sans dépenser trop d’argent, mais il faut avoir de bonnes sources, car il est important de consommer des fruits de qualité pour subvenir parfaitement à ses besoins.

  5. Sabrina Dit:

    Genre hiver froid cette année on y a pas loupé, moi qui était méga frileuse avant, j’ai pas eu froid de l’hiver, actuellement il fait frais le matin moi je suis en sandale dehors ce que j’aurais jamais pu faire avant.
    Pour le budget suffit de ne pas acheter des fruits exotiques, mais ce faire avec ce que l’on a sous nos contrées, et de ne pas avoir peur d’acheter des caisses, d’aller sur les marchés voir les producteurs.Bien sur la qualité est plus qu’importante et c’est impensable pour moi de manger les fruits des grandes surfaces c’est tellement immonde au gout
    j’ai un budget étudiant donc oui c’est possible

  6. michel Dit:

    C’est vrai, la frilosité diminue avec cette alimentation, et pour un hiver français c’est plutôt bienvenu! Pour ce qui est des fruits exotiques, je crois franchement que je ne pourrais pas vivre hyper longtemps sans pouvoir en consommer, car ils sont souvent très caloriques et il est bien difficile de les remplacer… Mais je suppose que tu faisais abstraction de la banane dans ta remarque…

  7. Sabrina Dit:

    me passer de la banane je l’ai fait pendant plus d’un an et ben cela m’a envoyé droit au mur.
    Un 80/10/10 sans bananes c’est quasi impossible.
    Donc oui je faisais abstraction de la banane dans mon post mai j’ai oublié de l’indiquer.

  8. gabriella Dit:

    Bonjour à vous tous,
    Je me fais une réflexion à la lecture de vos commentaires : comment faire lorsque, comme moi, on n’aime pas trop les bananes : en consommer tous les jours me donne la nausée car je les trouve trop sucrées. Il faut rétablir l’équilibre calorique mais avec quoi d’équivalent ? Merci et puis Michel je viens de lire ton nouvel article de ce jour, je trouve formidable de remettre les pendules à l’heure de temps à autre, même si on sait déjà tout çà. L’hygiénisme ça paraît évident mais c’est assez difficile dans notre société de consommation (il faut bien consommer pour faire vivre tout le monde – la belle excuse) et de stress (soi-disant dépassement de soi alors qu’on est au bord de l’aliénation). Une piqûre de rappel c’est un bol d’air pour nous. Bonne journée…

  9. michel Dit:

    J’avoue qu’il ne doit pas être simple de suivre un régime frugivore sans consommer des fruits tropicaux comme la banane. La banane est le fruit dont on parle le plus évidemment car elle est le fruit tropical le plus disponible dans le monde entier. Elle n’est pas nécessaire, je passe moi-même des périodes relativement longues (jusqu’à quelques mois) sans en consommer, mais je pense que s’en passer n’est possible que si l’on se rabbat sur d’autres fruits de même densité calorique. Il y a les sapotes, les caquis, les figues, etc. mais le problème avec ceux-ci c’est souvent qu’ils sont soit très chers, soit de mauvaise qualité, soit très saisonniers. Si tu es dans une période « de creux » je te conseillerais vivement de ne pas hésiter à consommer des légumes cuits comme des patates douces, des pommes de terre voire même du riz. J’éviterais autant que possible le pain et les céréales, par contre. À bientôt!

  10. Linou Dit:

    Allo je vis au quebec et j’ai essayé plusieurs modes d’alimentation dont le cru et je crois pour l’avoir fait presque un an que c’est la meilleure nouriture pour l’être humain. Cependant dernièrement j’ai suivi le cru qui inclut beaucoup beaucoup de fruits et je crois que pour moi ce n’est pas le meilleur régime car j’ai des hémoroïdes depuis ce temps… peut-être trop de sucre pour mon système j’ai posé des questions à des crudivores et on n’a pas su me répondre… Linou

Répondre

Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.