On me pose souvent la question « Quel est le meilleur régime alimentaire? » ou bien « Quelle est la meilleure façon de manger? » J’ai donc pensé qu’il serait utile d’écrire un article sur le sujet, car la réponse n’est pas aussi simple que l’on pourrait le croire. En fait, il n’y a pas même pas de vraie réponse, ou bien si, il y en a une, mais elle risque de ne pas en contenter beaucoup: « La meilleure façon de manger, c’est celle qui vous convient, c’est-à-dire celle qui vous permet de vous sentir le mieux. »

Bon, d’accord, je vais élaborer un minimum :) En premier lieu, lorsque l’on traite de santé, pour ne pas tomber dans le piège de la vision fragmentée, il s’agit de toujours replacer l’alimentation comme l’UN des facteurs du contexte global de l’environnement naturel, MULTI-factoriel, qui permet d’atteindre son plein potentiel. Je répète souvent autour de moi que manger cru ne sert pas à grand-chose si on ne dort que 5 heures par nuit… Il est donc bon de commencer par une analyse de son mode de vie afin d’y trouver le « maillon faible », le facteur de santé qui est le plus laissé-pour-compte, c’est-à-dire celui qui est le plus éloigné de son état naturel. Manger mieux, oui, c’est important, car la plupart des gens ne mangent pas correctement, mais ce n’est pas forcément cela qui donnera le meilleur gain de santé.

Ceci étant bien précisé, si l’on se concentre sur le facteur « alimentation », celui-ci est constitué d’une multitude de sous-facteurs, et il est donc sujet lui-aussi au piège de la vision fragmentée. Ce n’est pas parce que l’on mange « 100% cru », parce que l’on consomme de la spiruline ou un autre aliment miracle que l’on se sentira mieux. Malgré mes éloges pour le livre « Le Régime 80/10/10″ du Dr Graham, je dois avouer que ce livre n’est pas une recette miracle qui conviendra à tout le monde. Si il est un livre très important pour moi c’est surtout parce que c’est celui qui m’a initié à l’hygiénisme, en dépassant souvent le contexte du facteur « alimentation ». Aucun régime, aucune recette, aucun écrit ne peut prendre en compte l’unicité de chaque personne et proposer une alimentation convenant parfaitement à sa situation propre. Le seul moyen d’améliorer notre santé est de nous étudier nous-mêmes, de comprendre notre fonctionnement propre, d’expérimenter, de réaliser et accepter nos erreurs, puis de les corriger, et souvent aussi, de DES-apprendre ce que nous pensons être des vérités afin de pouvoir mieux RE-apprendre, car notre éducation nous a lavé nos cerveaux d’une manière telle que nos idées et principes sont souvent contraires à la Nature, notre vraie Nature Humaine.

Pour vous faciliter votre travail d’étude et d’expérimentation personnelle, je vous propose la liste d’indications ci-dessous, qui je pense devrait vous permettre d’avancer dans la bonne direction (leur ordre importe peu):

1) Mangez Végétalien: la nocivité de la consommation de laitages, de viande, de poisson et d’oeufs, surtout dans le contexte des élevages intensifs actuels n’est plus à prouver. Beaucoup d’études le prouvent, l’une des plus significatives étant sans doute celle publiée dans le livre « Le Rapport Campbell ».

2) Mangez autant de Fruits et Légumes que possible: tous les docteurs et nutritionistes du monde sont d’accord sur le fait qu’augmenter la quantité de ces aliments dans nos réfections ne peut être que bénéfique. Si votre alimentation est également composée d’aliments cuits ou autres types de nourriture, donnez au moins aux fruits et légumes crus leur méritée place de rois: mangez-les en premier, lorsque votre estomac est vide. (Il est généralement néfaste de les placer en fin de réfection.)

3) Mangez Cru: la cuisson tue les aliments. Elle les transforme, les rendant parfois même cancérigènes, les prive de leurs enzymes, est responsable de la leucocytose digestive, etc.

4) Mangez Complet: le raffinage, c’est-à-dire l’extraction par des procédés mécaniques et/ou chimiques d’un ou plusieurs composants d’un aliment, est contraire à la nature. Ceci est vrai autant pour les aliments crus, comme les huiles « premières pression à froid », que pour la farine ou tout autre poudre végétale, ainsi que les vitamines, superaliments, « Actimels » et potions magiques… Notre système digestif est conçu pour digérer les aliments dans leur état naturel, avec leurs fibres.

5) Mangez Frais: les fruits et légumes perdent un nombre impressionnant de leurs nutriments en seulement quelques heures après leur cueillette. Ne parlons même pas des aliments emballés, transportés, importés, desséchés, etc., qui sont des aliments morts!

6) Mangez Mûr: une banane dont la peau est jaune contient encore beaucoup trop d’amidon pour être digeste. Avant de la consommer, il faut attendre qu’elle ait au moins beaucoup de tâches brunes pour s’assurer qu’une grande part de l’amidon ait été transformé en sucres simples, seuls les glucides simples étant assimilables par l’organisme. La difficulté voire l’impossibilité à digérer est générale pour l’état « vert » de tous les fruits, et parfois l’état « mûr » d’un fruit ne dure que quelques heures. Savoir choisir/cueillir un fruit « à point », et savoir faire mûrir les fruits sont des compétences longues à acquérir!

7) Mangez Biologique: le monde du bio se développe et devient peu à peu une industrie de masse, avec tous ses problèmes (notamment éthiques), mais pour ceux qui ne peuvent pas planter et récolter dans leur jardin ou celui de leur voisin, c’est sans doute la meilleure garantie de qualité, car la certification bio assure une utilisation minime des insecticides, pesticides et engrais non-naturels.

8) Mangez Peu de Matières Grasses: les lipides sont difficiles à digérer, ont besoin de sécrétions gastriques spécifiques et peuvent ralentir la digestion de plusieurs heures. Des études montrent qu’une contribution de plus de 15% de nos besoins caloriques par les lipides n’est pas favorable à la santé. L’une des erreurs majeures commise par les végétariens, les végétaliens et surtout les crudivores est d’augmenter leur consommation de lipides, et leur niveau de santé est alors plus faible qu’avant leur changement de régime alimentaire.

9) Mangez selon Votre Faim: réapprendre à écouter les messages de son corps est primordial. La sensation de faim est très différente de la sensation d’appétit, c’est ce qui explique que l’on éprouve pas de sensation de faim avant 2, 3 voire 4 semaines durant un jeûne à l’eau. Un corps malade n’a pas faim. Manger selon un horaire précis n’est pas naturel. Chaque jour nos besoins sont différents.

10) Mangez en Modération: sur n’importe quel régime alimentaire il est possible de manger trop. On le fait souvent pour des raisons émotionnelles, pour fuir nos soucis et notre anxiété, car la grande énergie utilisée par la digestion réduit l’activité du cerveau. Dépasser les capacités digestives de l’organisme rend léthargique… D’autre part, des études concluent que les personnes qui sortent des repas avec « encore une petite place dans l’estomac » ont une meilleure espérance de vie.

11) Mangez Simplement: moins on prépare, moins on mixe, découpe, presse, et moins on fait de recettes compliquées, moins on recherche la subtilités multi-goûts en faisant des mélanges, plus simple sera la digestion et plus facile sera l’absorption des nutriments par le système digestif. C’est un mythe de penser qu’il faille varier les aliments au jour le jour.

Il existe peut-être quelques situations exceptionnelles, pour lesquelles l’une ou plusieurs de ces indications ne seraient pas les plus appropriées, comme par exemple pour des personnes cancéreuses en phase terminale, mais je prends le risque de les publier car si tout le monde les prenait en compte la Sécu ferait sans doute faillite demain.

Bonne étude de vous-mêmes, et bonne route!

12 Réponses à “11 Indications Pour Manger Mieux”

  1. Juw Dit:

    … c’est pas la sécu qui ferait faillite, mais l’industrie pharmaceutique qui en creuse le trou…
    En revanche, avec tes méthodes -que je partage- la sécu ne s’en porterai que mieux! ;)

    … tu pourrais même insister encore plus sur le repos, qui n’est pas forcément du sommeil, mais une petite pause jambes allongées peut faire beaucoup de bien!

  2. michel Dit:

    Merci Juw! Je suppose que l’idee que je voulais faire passer, c’etait que le jour ou il n’y aura plus de malades, la Secu allait pouvoir licenser pas mal de monde… Mais bien-entendu, ce jour-la, l’industrie pharmaceutique aura deja du faire ses valises ;)

    Pour ce qui est du repos, oui, je suis tout a fait d’accord que le sommeil, bien qu’essentiel, ne soit pas tout. Il est parfois necessaire de faire une simple pause, une micro-sieste, voire meme juste fermer les yeux et respirer profondement quelques secondes pour creer un repos bienfaiteur a l’organisme!

  3. gabriella Dit:

    Bonjour à tous,
    Voilà une petite mise au point de fin d année bien utile. En effet, rien n est à négliger même si ce n est pas simple tous les jours, on essaie… n est-ce pas Gandhi qui disait : »Demain j aurai beaucoup de travail, il faudra donc que je me repose beaucoup plus durant la journée » Bonnes fêtes de fin d année à tous et paix dans les coeurs…………

  4. michel Dit:

    Quelle belle citation, Gabriella! Merci bien! Oui, le repos est tellement essentiel, et le monde nous le fait oublier. Nous poussons nos organismes à leur maximum 100% du temps et au final nous ne sommes plus maitres de nos corps, nous devenons malades car notre système immunitaire est faible, et nous ne pouvons pas atteindre notre épanouissement complet. Penser et mettre en pratique ces conseils tous les jours n’est pas si facile… Il faut commencer par choisir le conseil qui représente notre maillon faible, car c’est en se concentrant sur celui-ci que les gains en matière de santé seront les plus importants. Rappelle-toi aussi que ces 11 conseils au sujet de l’alimentation ne sont qu’une petite partie des principes de vie hygiénistes et qu’il faut toujours garder une vision holistique de la santé: elle est un tout, tout comme sur cette Terre nous sommes tous un seul et même être vivant!

  5. Sabrina Dit:

    très bel article Michel que j’approuve à 200% et comme tu le dis si bien l’alimentation ne fait pas tout, il y a l’activité physique, le repos, mais aussi l’état d’esprit car on le néglige trop souvent.
    5h de sommeil ça peut convenir , tout dépend de la nature de la personne moi je suis une petite dormeuse je ne dors pas 8h par nuit par exemple – en moyenne 6h

  6. michel Dit:

    Merci Sabrina. Je dois dire que 6h de sommeil par nuit cela me parait vraiment peu, surtout pour une sportive aussi assidue que toi, mais comme tu le dis nous ne sommes pas tous égaux, et je veux bien croire qu’il t’es possible d’être épanouie avec seulement 6h!

  7. Pierre Dit:

    Bonjour.
    L’hygiéniste Albert Mosseri défend la consommation de bananes crues (même archi mûres) car dit-il elles contiendraient un poison pour la vessie et les reins et trop d’amidon indigeste.
    Il ne voit aucune objection si on les cuit ou si elles sont séchées.
    Je suis un peu perplexe car la banane crue et mûre semble être un aliment important du régime 80/10/10
    (Beaucoup d’adeptes peuvent en manger 30/jour, voire plus comme le DR Graham)
    Qu’en pensez-vous?
    Cordialement.

  8. michel Dit:

    Bonjour Pierre, j’aimerais si possible lire et comprendre ce qu’a avancé Albert Mosséri à ce sujet, car pour ma part je n’ai aucun problème avec les bananes lorsque je les manges mûres. J’ai vraiment du mal à croire que l’on puisse dire qu’elles contiennent un poison, et surtout qu’elles seraient meilleures pour le corps cuites ou séchées. Oui, la cuisson peut rendre un aliment plus digeste, mais c’est au prix de sa qualité nutrimentaire (perte de nutriments et génération de molécules non naturelles), donc à éviter autant que possible. Quant au séchage, il ne peut que rendre la digestion plus difficile du fait de la perte hydrique et de la concentration générée, donc pour ma part j’évite aussi les fruits secs car je me sens mieux sans eux. Tu sais, tu devrais vraiment faire des essais personnels et en faire tes propres déductions. Si je peux te donner un conseil, c’est vraiment de ne pas avoir peur de consommer des bananes crues, car si cela était vraiment dangereux j’aurais du passer au cimetierre une cinquantaine de fois ces trois dernières années ;)

  9. Pierre Dit:

    Merci pour cette réponse.
    En fait, je consomme 10-20 bananes crues bien mûres au moins jour depuis que j’ai adopté le régime cru low fat 80/10/10 depuis 6 mois.
    Et non seulement je les digère parfaitement mais elles ont considérablement amélioré mon transit intestinal (qui a tendance à être trop rapide)
    Pour l’anecdote, les bananes cuites ou séchées en comparaison me semblent bien plus difficiles à assimiler et bien moins attirantes.
    Je me suis toujours demandé si A. Mosséri ne faisait pas un amalgame plantains/ bananes Cavendish
    Je le cite
    Source http://www.hygienisme.org/Debutant%2003.htm#Le%20Guide%2003
    « Quant aux bananes, nous défendons leur consommation fraîches, car elles contiennent un poison qui affecte les reins et la vessie. Elles contiennent de l’amidon indigeste, ce qui provoque des ballonnements et des selles volumineuses. Les indigènes en Afrique les mangent cuites et les appellent les plantains. Ils en font aussi des galettes.

    les grands primates (gorilles, orangs-outans, chimpanzés) n’en mangent pas ou presque pas, contrairement aux autres singes plus bas dans l’échelle et dont il existe une centaine de variétés. Les différences entre les grands primates et les autres singes sont certes assez grandes pour que ces espèces ne s’accouplent pas. Par contre, toutes les races de chiens s’accouplent, dans la mesure du possible.
    L’homme est un grand primate et s’apparente donc aux gorilles. Quand les gorilles ravagent une plantation de bananes, ils n’en mangent que les pousses vertes. On a conseillé en outre aux obèses de faire une cure de bananes, ce qui prouve qu’elles ne sont pas digérées »

    J’ai adopté l’alimentation hygiéniste il y a déjà 30 ans grâce aux écrits de M. Mosséri que je ne remercierai jamais assez(comme vous le savez l’alimentation n’est qu’un facteur comme le sommeil, l’exercice, un mode sain de vie, de pensée…)
    J’adore les bananes crues (je m’en suis privé pendant 30 ans!) et les dattes, uniquement les fraiches que je trempe tout de même un peu ou que je mixe/noie dans un litre d’eau.
    Cordialement

  10. michel Dit:

    Merci pour la citation, Pierre. Effectivement je ne suis pas entièrement d’accord avec elle, et elle me fait aussi penser qu’Albert Mosséri n’a peut-être pas considéré suffisamment d’aspects, comme le type, la maturation (on ne sait pas trop ce qu’il veut dire par « fraîches »), etc. Si l’on fait une rapide recherche sur la quantité d’amidon dans la banane, qui est inversement proportionnelle à la digestibilité, on tombe rapidement sur les chiffres suivants: 20% d’amidon lorsqu’elle est verte, et 3% d’amidon lorsqu’elle est mûre, sachant que mûre pour un chercheur correspond sans doute à un stade de maturation moins avancé que pour un frugivore… On pourrait donc considérer qu’une banane mûre pour nous aurait 1% à 2% d’amidon, ce qui est vraiment peu et ne pourrait pas perturber la digestion…

    Pour ce qui est du plantain je confirme que ce type de banane est moins facile à consommer car son processus de maturation est bien plus long… les frugivores te confirmeront qu’il faut la manger lorsque sa peau est totalement noire…

    Pour aller plus loin, on peut accéder à des informations intéressantes en suivant ces liens:

    http://tpe-maturation.e-monsite.com/rubrique,partie-1,1367272.html

    http://docs.google.com/viewer?a=v&pid=explorer&chrome=true&srcid=1pVqKGOynM4x64M0uW0DAXf5OmyaNOxCWEXjbY_EWaMzQ6vDWt66WUZ6w9BU9&hl=en

  11. kamga Dit:

    Bonjour
    J essaie de faire murrir mes banane plantin et elle devienne acide et la chair orange..Je les suspend en l air sur un ceintre avec une ficelle..Apparement cela n est pas la bonne methode..Pourriez vous me dire comment vous faite?? ( en general je les achete quand ils sontde couleur jaune et verte a la fois )
    Jules
    j.kamga at yahoo.fr

    PS si vous avez un truc pour l ananas et les courgette/potiron laissez moi savoir aussi

  12. michel Dit:

    Bonjour Jules, malheureusement je ne pourrais pas t’en dire beaucoup, car je n’ai jamais fait mûrir de bananes plantain… je n’en ai même jamais mangé! Par contre, je peux te passer ce lien http://bit.ly/nTNYJm qui devrait t’en dire pas mal sur la méthode… Je ne vois pas vraiment pourquoi les attacher sur une ficelle pourrait aider, comparé à les poser sur le sol ou dans une boite en carton, si ce n’est pour gagner de la place. Mais comme les plantain doivent être très noirs pour être mangés, je suppose que les bananes tomberaient avant d’être prètes à la consommation, ce qui serait bien dommage :) La couleur à l’achat n’est pas très importante, mais elle définit bien-entendu la durée de mûrissement, inversement proportionelle à l’intensité de jaune. Tenir compte également de l’environnement: un endroit confiné, aux alentours de 20 C et avec une humidité relativement élevée favorise le mûrissement. Une température et/ou une humidité basses augmenteront la durée de mûrissement.
    À propos de « truc » pour l’ananas les courgettes et le potiron, as-tu besoin de recettes?
    Au sujet de l’ananas, je ne crois pas qu’il puisse mûrir une fois cueilli, par contre il se conserve facilement une a deux semaines au réfrigérateur!

Répondre

Notifiez-moi les commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.