« À proprement parler, un repas est composé de deux éléments: une nourriture spirituelle et une nourriture matérielle. Puisqu’un état d’esprit enjoué et des associations joyeuses nous permettent non seulement de profiter de nos aliments mais encore de mieux les digérer, l’amitié, la joie, le bon esprit, de bonnes anecdotes, de l’amour, et l’absence de distractions, d’irritations, d’amertume, etc. composent l’essence spirituelle d’un bon repas. La fatigue, la douleur, la colère, l’inflammation, la fièvre et les autres états émotionnels et physiques similaires ont pour effet d’assécher nos fontaines de sucs digestifs et de ralentir voire de stopper les mouvements normaux du tube digestif, conduisant à l’indigestion, l’inconfort et les empoisonnements. S’il y a de la douleur, de la fièvre et / ou de l’inflammation, sautez le repas; sautez autant de repas que nécessaire pour que les symptômes passent. Si vous êtes fatigué, reposez-vous un peu avant de manger. Il n’y a rien de mieux qu’une période de repos et de relaxation pour restaurer la vigueur fonctionnelle d’une personne fatiguée. Le rire favorise la relaxation et la tranquilité. À table laissez régner la paix et la joie en maîtres absolus. »

par le Dr Herbert M. Shelton, extrait du livre « Superior Nutrition » traduit en français par yours truly :)

Que dire de plus? Rien du tout! Parfois il est bon de garder le silence et de contempler pour se laisser inspirer…

Lorsque j’ai dû arrêter brusquement la pratique de toute activité sportive à cause de ma blessure à l’articulation sacro-illiaque en 2008, j’étais dans la période de ma vie la plus intense, celle où j’abusais de mon corps et me stimulais continuellement par tous les moyens possibles, dans une sorte d’échappatoire du monde dont les idées ne me convenaient pas. Je courais près de 100km par semaine et ne dormais parfois que 6 heures par nuit. Et du jour au lendemain, le nombre d’heures que je passais à faire du sport m’étaient devenues disponibles pour réfléchir, car c’était la seule activité que je pouvais faire dorénavant…

Je ne savais pas encore que ma blessure était le premier signe de ma spondylarthrite ankylosante, mais une petite voix intérieure me recommendait de prendre du repos et d’analyser mon mode de vie. Ayant toujours voulu optimiser mes performances, j’avais un attrait particulier pour la nutrition et la santé en général mais je n’avais jamais pris le temps de de me documenter sérieusement sur le sujet. Avec ce surplus de temps libre je naviguais sur Internet et lisais tout ce que je trouvais au sujet de l’alimentation vivante. Je découvris que manger cru, et manger beaucoup de fruits et légumes était non seulement une recommendation de tous les nutritionistes mais j’obtins également la conviction que c’était un regime bien plus adapté à notre physiologie. J’eus la chance de rencontrer un groupe de crudivores qui me présenta le livre « The 80/10/10 Diet » du Dr Doug Graham. J’achetai ce livre immédiatement, et il fût une révélation. Les explications du Dr Graham étaient si logiques que je décidai du jour au lendemain de changer radicalement d’alimentation en me tournant vers le régime 811rv. Cela ne pouvais être que bénéfique pour la guérison de ma « blessure ». Le futur me donnera raison: aujourd’hui, après plus de 2 ans sur le régime je recours 50km par semaine en moyenne. Je me considère même complètement guéri puisque je n’ai plus aucun symptôme!

Après quelques temps sur le régime je contactai le Dr Graham directement pour lui demander si il était intéressé par une traduction française de son ouvrage. Je n’avais aucune expérience de traduction et mon niveau d’anglais n’étais pas plus que raisonnable, mais ma motivation était extrême car pour moi ce livre marquait déjà le départ d’une nouvelle vie, et il me fallait transmettre ce que j’avais appris à ma famille et à tous les francophones du monde. L’information était trop importante, il était impossible de ne pas la partager. Je commençais alors à traduire, mais ma vie de famille enfants ne me laissais que très peu de temps pour avancer. Je traduisais phrase après phrase mais ne parvenais jamais à atteindre un rythme de croisière. Au jour d’aujourd’hui je n’ai réussi qu’à traduire les premiers chapitres et il reste encore la majeure partie du livre à traiter.

Couverture du Livre "The 80/10/10 Diet"

Voila, c’était une introduction plutôt détaillée… tout ça pour vous annoncer que grâce au réseau C’Cru où j’ai rencontré des personnes formidables, j’eus l’idée de transformer cette traduction en un travail d’équipe, en demandant de l’aide à tous ceux qui veulent bien contribuer, de manière bénévole, à ce travail. La semaine dernière, je contactai donc à nouveau le Dr Graham pour lui demander son accord, et je viens de le recevoir! Il est tout à fait d’accord! Sur C’Cru, plusieurs personnes se sont déjà portées volontaires! Quel bonheur, je suis vraiment comblé d’avoir pu trouver des amis près à donner de leur temps pour une si bonne cause. Le projet est donc officiellement relancé, et en voici les modalités:

- Toute personne intéressée par la traduction ou la relecture devra remplir le petit questionnaire de la page « Traduction 80/10/10″.

- Le projet est 100% basé sur le bénévolat. Le seul gain des traducteurs, ce sera leur nom inscrit dans le livre et une copie du livre en langue française.

- Le Dr Graham versera une contribution financière de 1 dollar US par livre vendu, pendant 10 ans. Cet argent sera intégralement reversé à la communauté C’Cru (par exemple pour financer sa pérénnité sur Ning devenu payant) et des projets en relation avec l’alimentation vivante ou l’hygiénisme.

- Il n’est pas certain à ce jour qu’une publication papier soit effectuée. Le Dr Graham n’a pas encore tranché définitivement mais il pense plus à une publication sous forme de livre électronique pour l’instant. Ce n’est peut-être pas si mal car avec un prix plus réduit la diffusion du livre dans le monde francophone sera sans doute accélérée!

Vous êtes intéressé(e)? Alors entrez en contact avec moi dès maintenant! Une traduction en équipe c’est un exercice ultra-divertissant!